L’Association et le Centre de ressources

L’association « Aide à la spiruline du BF et gestion de la MDP »
Projet associatif, réalisations, aspirations 2011

Votre association (les 12 administrateurs qui ont accepté de s’impliquer dans son fonctionnement plus une centaine d’adhérents en 2010), créée en 2008, continue son petit bonhomme de chemin vers la réalisation de projets communs entre « ceux d’ici », les gens du nord et « ceux de là-bas », les gens du sud (Burkina ou sous-région Côte d’Ivoire/Mali/Niger….
Ces projets communs sont, pour 2011, de 7 ordres :

- 1) Aider les producteurs de spiruline du B.F à faire connaître et à écouler leur production.
Pour ce faire, nous utilisons 3 leviers.

  • D’abord, la sensibilisation in situ des hôtes/adhérents de la Maison des Projets à la spiruline par

    la proposition de ce complément alimentaire lors des repas à la MDP et de visite des fermes, lors de leur séjour à Koudougou, espérant ainsi en faire des acheteurs/diffuseurs bénévoles dans leurs réseaux familial, amical, associatif, professionnel… à leur retour en France.

    Sur la base d’une consommation de spiruline en 2 cures de 25 jours par an (2 x 5 sachets de 25 g =10 sachets=250g = 10€), 10 hôtes peuvent emmener chacun 250g et sensibiliser à leur tour chacun 5 personnes soit 50 utilisateurs, pouvant quant à eux répéter la même opération. Ce système de vente en réseau aide ainsi les fermes de Koudougou à diffuser leur production et à consacrer une partie de celle-ci à de la vente humanitaire à prix cassés (4000 FCFA le kilo).

  • Sensibilisation des hôtes/adhérents, responsables associatifs au fait d’enrichir leurs actions au BF en faveur de jeunes enfants, d’orphelins, de scolaires en ajoutant la distribution de spiruline dans leur programme.
    Des associations achètent aussi la spiruline du Burkina (1€ le sachet pour le revendre 2/3€) en même temps que des objets artisanaux ( batiks, bogolans, bronzes, colliers, objets bois ou cuir) afin de faire connaître leur cause et d’enrichir leur trésorerie. Ils contribuent eux aussi à acheter et à faire connaître ce produit à leur retour.
  • Enfin notre « accueil familial associatif, type maison d’hôtes » permet aux techniciens en appui aux fermes de spiruline (mais aussi en appui à d’autres projets) de passer plusieurs semaines d’expatriation dans de bonnes conditions de confort, d’hygiène, financières et affectives (sans trop souffrir du « mal du pays »).
    Pour ce volet de notre action, nous œuvrons notamment avec l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES), gestionnaire des fermes de Koudougou), TECHNAP (TECHNologies APpropriées), ONG d’appui logistique à la spiruline de Koudougou et d’autres partenaires parmi lesquels ADIPS, AGIR abcd, Antenna technologies, CODEGAZ, Électriciens Sans Frontières (ESF), Entrepreneurs Du Monde (EDM), Institut de Recherche et Développement (IRD), Jardins Du Monde (JDM), Laafi, Wend puire… notamment en accueillant leurs administrateurs, techniciens en appui, chargés de mission et stagiaires.
    Découvrez ci-dessous une émission radiophonique (en 2 parties) diffusée par RFI consacrée à la spiruline
    La Spiruline (1/2) (19mn31)


    La Spiruline (2/2) (26mn31)


    Pour en savoir plus : http://www.abcburkina.net/content/v...
    http://www.africaspi.org/Communicat...

    - 2) Aider des jeunes d’ici à se mettre au service de ceux de là-bas
    en accueillant et accompagnant des individuels (étudiants), des groupes, des écoles, dans un projet ou stage « humanitaire » (bibliothèques, éducation/soutien scolaire, élevage/maraîchage, nutrition/santé, traitement des eaux…).
    Nous avons ainsi non seulement hébergé des agronomes, assistants de service social, commerciaux, diététiciens, éducateurs, ethnologues, géographes, infirmiers, médecins, métiers de l’eau, pharmaciens, qualiticiens, techniciens agricoles… en formation mais encore nous avons participé à l’accompagnement de leurs projets. Nous avons aussi hébergé des groupes d’étudiants belges, canadiens, japonais et taïwanais et des groupes scolaires d’Angoulême et de Pontarlier.
    Un des volets que nous aimerions développer, c’est un partenariat entre l’Université et les écoles supérieures de Koudougou et leurs homologues institutionnels du nord pour mettre en place des binômes d’étudiants nord/sud, mettant en commun, lors de stages, leurs expertises au service du développement d’associations ou d’entreprises koudougoulaises (notamment autour des aspects commercialisation, communication, comptabilité, gestion…).
    Pour ce volet de notre action, nous collaborons avec des associations françaises et burkinabe, œuvrant sur Koudougou.

    - 3) Aider des associations de jeunes ou de femmes de là-bas à accueillir des gens d’ici
    en leur offrant de partager leur savoir faire artistique ou artisanal (batik, bogolan, bronze, danse, musique, peinture…), associatif ou de guide, avec nos hôtes/adhérents et en essayant de leur permettre d’en vivre (« un peu, un peu »).
    Nous soutenons, pour les artistes Anol le peintre Frank le batikier, Ousseini Gandéma le bronzier, Maurice, Apollinaire et les artistes de la cité des arts, l’association des jeunes bronziers de Koudougou et pour les associations de femmes (AVO, CAF, enseignement ménager secteur 10, laiterie peule, Loalenga…) et des asso de P.V VIH.

  1. Permettre à des associations du nord de se rencontrer et de rencontrer aussi des associations du sud
    En accueillant des voyageurs, des stagiaires, des membres d’Acti +, d’Activ France (07), d’ADAC, Adéga (Aide aux CREN, 86), Agriculteurs Français Développement et International ( AFDI), Association pour le Développement de Prévention en Santé solidarité (ADIPS), Africaspi (95), Association Générale d’Intervenants Retraités (AGIR abcd), Aide aux Veuves et Orphelins (AVO), Association des Jumelages Coopération de la Vienne (AJCV 86), Amis de Kindi, Antenna Technologies, Asso Promotion Iniative Développement (APID/Léo), Apil, Apisavane, Asso. Producteurs Spiruline Burkina (APSB), Binkad-Kadiolo/Mali (78), Bissanderou (28), Boubacar (Salbisgo 57)&# 044 ; Burkina terre africaine/Karo (25), Burkina 35, Centre d’Activités Féminines (CAF), Case d’accueil (Réo), Coordination des Asso de Solidarité Internationale (CASI), 123 Burkina, le Centre d’Études et de Coopération Internationale (CECI), Chaîne de l’espoir/Tiekouna, Charleval/Andelle/Massili/Dapelogo (27), Cité des arts, CODEGAZ, Comité Quéven-Koro/Mali (56), Comité de jumelage de Dreux (28), Coopération Universitaire Allemande (DAAD), Doni-doni (37), Double Sens (35) Echanges Solidaires Equitables (86), Electriciens sans frontières (ESF), Enfants de Bouake (14), Entraide sans Frontières (ESF 85), Entraide Universitaire Mondiale du Canada (EUMC), Entrepreneurs du monde (EDM), Fondation Occitane (75), Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire (FONJEP 75), Frères des hommes (44), Gestes pour l’Hygiène, contre l’Illettrisme et la Malnutrition en Afrique de l’Ouest (GHIMAO 76), Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Kambavenir (16), Halte du cœur Afrique (49), Jardins du monde (JDM 29), Laafi Espagne, Léo Lagrange Lot (46), Lorraine/Sahel (54) Margouillat STSS (16), l’Ordre de Malte, Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Oser ensemble (96), Partage Avec l’Afrique (PAA 49), Partage Sans Frontières (PSF 26), Partenariat Paysan Ardèche-Burkina (07), Peuples Solidaires, Pharmaciens sans frontières, Randomona (86), Refuge Enfants en Difficulté (RED), Le Relais Emmaüs, Rencontres solidaires, Solidarités +, Puget/Nedialpoun (83), Spirofia (Madagascar), Tambaga(86), Technologies appropriées (Technap 78), Un enfant/un cartable (86), Université Sans frontières (USF), Vert la vie, Wango Aventure, Wend puire (miel), Yogengo, Yootele…,

    Nous permettons ainsi à ces personnes, à ces membres d’administrations, d’associations, d’institutions internationales, d’ ONG de se côtoyer, de se rencontrer, d’échanger sur ces notions complexes que sont l’action caritative, humanitaire, l’aide, la coopération décentralisée, le développement, l’entreprenariat humanitaire, le partenariat, le tourisme équitable/solidaire mais aussi d’échanger sur des pratiques parfois communes, parfois diverses (agriculture/forage/irrigation/microbarrages, aide aux orphelins/parrainages, culture, écoles/éducation, femmes, handicapés, microcrédits, nutrition/santé…) en permettant aux uns et aux autres de progresser dans leur vision, dans leur action, dans un d& eacute ;cloisonnement nécessaire en partageant non seulement leurs réussites mais aussi les échecs pour réorienter leurs actions.
    Ces rencontres entre partenaires du nord, cloisonnés trop souvent chacun dans son domaine d’action (Agriculture/apiculture/aviculture/élevage, Artisanat, Bibliothèques/culture, Éducation/écoles/université/formation professionelle, Constructions sans bois/fours solaires/fours améliorés, Entreprenariat/femmes/commerce é,quitables/microcrédits, Eau/électrification/forages/puits, Justice/droits de l’homme, Jumelages/coopération décentralisée, Nutrition/santé/moringa/spiruline, Petite enfance/malnutrition/jardins d’enfants/orphelins/parrainages, Tourisme solidaire…) peuvent permettre non seulement à chacun d’élargir ses horizons et de penser plus globalement son action de dé veloppement mais aussi d’approfondir avec des pairs d’ici et de là bas (agriculteurs, artisans, électriciens, enseignants, juristes, hydrauliciens, travailleurs sanitaires et sociaux…) son domaine d’intervention.
    Tout ceci fait de la Maison des Projets un des moyen de répondre non seulement à des besoins basiques (se loger, se nourrir, se laver) et de sécurité (affective, alimentaire, matérielle), mais aussi à des préoccupations identitaires et de rencontres (famille d’accueil, pairs occidentaux ou africains, autres promoteurs occidentaux et burkinabé…) et à des besoins de dépassement de certitudes de projets individuels ou collectifs pour évoluer vers de nécessaires échanges voire coopérations inter associatives. Avec ce lieu, en favorisant du lien, nous participons, à notre humble niveau, à donner du sens en permettant un métissage associatif et culturel, porteur d’avenir.

  2. Mettre à disposition des hôtes /adhérents non seulement un "gîte et couverts" de qualité mais encore des documents et des activités pour ne pas séjourner « idiots » en proposant en plus du gîte et couverts :
    - Des ressources documentaires Cartes IGB, guides, livres sur le développement et sur la ville, dossiers sur l’organisation sanitaire et sociale, sur l’Université, sur les structures associatives, d’enseignement, sur la malnutrition, la spiruline, le moringa, le micro crédit, l’expatriation, les problèmes agricoles, la culture, le tourisme… Nous vous proposons une bibliographie (téléchargeable en cliquant ici) ainsi qu’un répertoire des associations œuvrant sur Koudougou (téléchargeable en cliquant ici).
    - Des moyens de découvrir à la fois la cité, ses environs et ses forces vives (guide papier et éventuellement guide accompagnateur) :
    entreprises humanitaires de l’OCADES : des fermes de spiruline, Centres d’handicapés et d’optique, Valorisation des ressources en eau de Koudougou (VAREK), Unité Mécanique (UMEC) et Bric à brac
    entreprises humanitaires de Bénebnooma : Centre de formation pour jeunes, radiopalabre, Nak…
    entreprises humanitaires du Relais Emmaüs : Atelier de teinture, Centre de tri, Miellerie
    entreprises humanitaires de femmes : laiterie peule , filière karité, CAF, Loalenga
    entreprises humanitaires de santé : Oasis
    structures médico-sociales : Centre hospitalier, Plannning, ABBEF, CSPS, Centre psychiatrique, ADIPS, Acti+, CREN
    structures éducatives : Université, lycées, collèges, CET, écoles, jardins d’enfants, Centres de formation pour femmes, pour jeunes…
    structures culturelles et artistiques :Bénebnooma, Citédes arts, Folie de l’art, Saaba
    associations : Abc/Sédélan, AMB, ASBM, Asso des jeunes bronziers, Asso de lutte contre les mauvaises pratiques dans les services, AVO, Camélia, Fondation KDG Afrique (Canada), Grain de mil, Jardins du monde, Kotoaka, Laafi, Lorraine Sahel, Maan ne fo, OCADES, Rencontres solidaires, Tourisme et Développement Solidaires (TDS)…
    - Des moyens de pratiquer des activités artisanales ou artistiques : batik, bronze, danse, musique, peinture…
    - Des séjours thématiques (Éducation, Genre, Santé) que nous allons promouvoir en 2011.
  3. Permettre à notre équipe d’accueil (Irène, Reine, « aidée » par Jocelyne, Aimée, Paul et …Noah) de « vivre et de travailler au pays », partageant leur culture, savoir faire et sens de l’accueil avec les adhérents/hôtes, s’ouvrant à d’autres modes de pensée et de vie, se réalisant dans un savoir faire culinaire d’entretien et d’accueil, reconnu et apprécié. Il est à noter la stabilité de l’équipe depuis notre création. Placide, Marie et Toinette partis vivre chez leurs compagnons et Flora qui élève son bébé restent des « piliers » de la maison.
  4. (last but not least) Gérer la structure associative d’accueil MDP en « maison d"hôtes communautaire » avec la participation, la réflexion et l’implication des hôtes/adhérents, de l’équipe d’accueil et des administrateurs
    Suivi du personnel et Suivi de la qualité de l’accueil physique (entretien des moustiquaires, qualité du couchage, de la cuisine, propreté…) et humain.
    Gestion du loyer, de l’eau, de l’électricité, du gaz, des ordures ménagères, entretien de la cour, des plantations, des 2 maisons, des sanitaires, du matériel, des vélos, du mobilier, contact avec les voisins, les associations locales…
    Suivi des travaux d’amélioration, des investissements, de l’entretien, des réparations, de la décoration…
    Gestion des adhésions et réservations, mise à jour du site internet, réponse aux demandes de renseignements, contact avec les partenaires et les autorités, dynamisation de l’association…
    Confection de dossiers documentaires et suivi de la documentation.
    Politique de communication et de promotion de la spiruline et de notre concept "structure d’accueil/participation au développement"
    Politique tarifaire en adéquation avec la vie associative et l’accueil de jeunes et de stagiaires

    Bref l’humble mais combien nécessaire besogne bénévole (chacun de nous paie son voyage et hébergement…) au quotidien d’organisation humaine et de logistique, soubassement indispensable de tout projet associatif, bien connu de chacun !

L’association est membre du RRMA Réseau Régional Multi Acteurs Nouvelle-Aquitaine (SO Coopération).

Contact
Infos Association d'aide à la spiruline du Burkina et de gestion de la Maison des Projets de Koudougou
83 chemin du bas des sables 86000 POITIERS - Tel : 06.11.70.97.65 | Se connecter |